Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


ACADÉMICIENS
Membres actuels
Membres décédés
Membres fondateurs
Tableau des successions

Composition


Robert Darnton
Robert Darnton / Photo © Jean-Luc Lossignol, ARLLFB Membre étranger philologue
Élu le 4 novembre 1995
Prédécesseur : Lloyd James Austin
Fauteuil 38
BIOGRAPHIE

Né à New York le 10 mai 1939, Robert Darnton se retrouve orphelin, et pupille de la nation, en octobre 1942, lorsque son père est tué dans la bataille de Buna, au nord de la Nouvelle-Guinée. Il fera plus tard de brillantes études d'histoire à l'Université Harvard. Après avoir tâté du journalisme – tradition familiale qu'il n'abandonnera jamais complètement –, il est nommé professeur à l'Université de Princeton et partage ses enseignements d'histoire culturelle de la France du XVIIIe siècle avec l'Université d'Oxford.

Dès son premier livre se manifeste la fascination qu'il éprouve pour les débuts de la Révolution française et pour ses origines. À côté des mobiles socio-politiques, il met en évidence le climat favorable que crée l'évolution des mentalités. Sa thèse (en anglais, 1968) sera traduite en 1984 sous le titre La fin des Lumières. Le mesmérisme et la Révolution. Si le succès prodigieux de cette pseudo-science paraît assez incompréhensible à l'observateur d'aujourd'hui, le public de 1780 voyait dans le magnétisme une force mystérieuse reliant l'homme à la Nature dans une harmonie qui corrigeait les abus de la civilisation. Les séances de guérison par les fameux baquets attiraient de nombreux adeptes et renforçaient la tendance au sentimentalisme rousseauiste. La chaîne, ou circuit magnétique, abolissait aussi les différences de classe et pouvait prendre, par ce biais, une valeur politique égalitaire. C'est en ce sens que les mesméristes français vont en faire une doctrine politique. Sa vogue témoigne de la propension du XVIIIe siècle finissant à revêtir d'un prestige scientifique son goût croissant pour l'étrange et le mystère.

Dans le même souci d'une recherche socio-culturelle, Robert Darnton se plonge ensuite dans l'histoire sociale du livre et donne en 1979 un gros ouvrage consacré à la diffusion de l'Encyclopédie entre 1775 et 1800 sous l'intitulé français L'aventure de l'Encyclopédie. Un best-seller au siècle des Lumières (Perrin, 1982). Dans sa préface, Emmanuel Le Roy Ladurie le situe, à côté de Fr. Furet, de D. Roche et de G. Gayot parmi ceux qui ont renouvelé notre compréhension des origines intellectuelles et sociales de la Révolution française. Grâce au fonds copieux et peu exploité des archives éditoriales de la Société typographique de Neuchâtel, Darnton reconstitue le réseau européen de la grande entreprise des Lumières et de ses dérivés, ainsi que son impact dans les sociétés de pensée. On notera au passage l'importance des souscriptions recueillies à Bruxelles (1946) et à Liège (1952), totaux dépassés uniquement à Genève : nouvelle preuve du réveil intellectuel de nos régions au cours du dernier tiers du siècle.

En 1983, Robert Darnton rassemble sous le titre général Bohème littéraire et Révolution une série d'études consacrées aux bas-fonds de la littérature (pornographes, pamphlétaires à gages, écrivains ratés), à la contrebande de livres, aux trafics des libraires, mais aussi aux carrières réussies d'écrivains médiocres qui ont su se glisser dans des fonctions à prébendes et se créer une aura sociale.

Le recueil d'articles publié en 1984 sous le titre The Great Cat Massacre marque une nette évolution vers l'anthropologie culturelle. Robert Darnton y recourt à des textes connus (Ma mère l'Oye), à des archives de police (les fiches de l'inspecteur d'Hémery) et même à un recueil d'anecdotes sur les mœurs des typographes, où l'on voit une révolte ouvrière s'exprimer par le biais d'un massacre de chats.

Avec Gens de lettres. Gens du livre (1990, en français en 1992), Robert Darnton développe ses enquêtes antérieures au plan sociologique. Son regard va de la carrière d'un misérable écrivailleur (qui ressemble au Pauvre diable de Voltaire) à l'éclatant succès d'un autre abbé, économiste celui-là, pour en revenir aux thèmes qui lui sont chers : le rapport à la Révolution, les surprises d'une histoire minutieuse de la lecture ou encore les spéculations éditoriales qui mêlent sans vergogne les ouvrages de philosophie matérialiste à la plus basse fange littéraire.

En 1991, Robert Darnton n'hésite plus à rédiger directement en français dans la collection «NRF Essais» une admirable synthèse de ses travaux sous le titre Édition et sédition (qui témoigne à lui seul de sa maîtrise de la langue). Il y explore une fois encore l'énorme corpus de littérature illégale, le monde bigarré de la librairie et de la contrebande, les opuscules diffamatoires : vaste ensemble qui contribue à discréditer la religion, l'Église et la royauté, et donc à miner sourdement les bases de l'Ancien Régime.

Soucieux de faire connaître du public anglo-saxon des textes subversifs qui ne lui sont guère familiers, Robert Darnton en regroupe quelques échantillons en 1995 dans Forbidden Best-Sellers of pre-revolutionary France et en établit la même année la bibliographie dans un Corpus of clandestine literature in France (1769-1789).

Mais l'historien du XVIIIe siècle n'est pas un esprit hors du temps. Un séjour scientifique à Berlin en 1989 lui offre la chance d'assister de près à la chute du Mur et à l'effondrement du régime. Il en donnera une description saisissante dans un Berlin Journal maladroitement traduit en 1991 sous le titre La dernière danse sur le Mur. Le sociologue y reparaît derrière l'observateur dans une enquête révélatrice sur les dessous de la R.D.A. et sur le fonctionnement curieux de sa censure.

L'œuvre de Robert Darnton, traduite en de nombreuses langues, a fait de lui un des maîtres de l'histoire sociale et culturelle de la France du XVIIIe siècle. S'y conjuguent avec bonheur la rigueur de l'érudit et la passion de l'observateur, l'émotion de l'homme et la prudence de l'analyste du quotidien. Historien, sociologue, anthropologue, Robert Darnton est non seulement un grand savant, un écrivain brillant, mais aussi un narrateur séduisant. La culture française a trouvé en lui un éminent connaisseur et un ami exceptionnel. Il a été élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises le 4 novembre 1995.



BIBLIOGRAPHIE

Mesmerism and the End of the Enlightenment in France, Harvard University Press, Cambridge, Mass., 1968. Translations into German, French, Japanese, Dutch, Portuguese, Italian, and Russian.

The Business of Enlightenment: A Publishing History of the Encyclopédie, 1775-1800, Harvard University Press, Cambridge, Mass., 1979. Translations into French, Italian, German, Portuguese, Spanish, and (in press) Chinese.

The Literary Underground of the Old Regime, Harvard University Press, Cambridge, Mass., 1982. Translations into Swedish, German, Dutch, Italian, Japanese, Portuguese, and Korean (in press). A somewhat different work was published in French as Bohème littéraire et révolution. Le monde des livres au XVIIIe siècle, Gallimard and Le Seuil, Paris, 1983.

The Great Cat Massacre and Other Episodes in French Cultural History, Basic Books, New York, 1984. Translations into French, German, Dutch, Swedish, Danish, Italian, Spanish, Catalan, Portuguese, Japanese, Hungarian, Russian, Korean, Chinese, Lithuanian, and (in press) Hebrew.

The Kiss of Lamourette: Reflections in Cultural History, W.W. Norton, New York, 1989. Translations into German, Dutch, Portuguese, Italian, and Japanese.

Revolution in Print: the Press in France 1775-1800 (co-edited with Daniel Roche) The University of California Press, Berkeley, 1989. Translation into Portuguese.

Drei Vorschläge, Rousseau zu lessen (essays by Ernst Cassirer, Jean Starobinski, and Robert Darnton), Fischer Taschenbuch Verlag, Frankfurt-am-Main, 1989.

Édition et sédition. L'univers de la littérature clandestine au XVIIIe siècle, Gallimard, Paris, 1991. Translations into German, Italian, Dutch, Japanese, Spanish, and Portuguese.

Berlin Journal, 1989-1990, W.W. Norton, New York, 1991. Translations into German, Dutch, French, Italian.

Gens de lettres, gens du livre, Éditions Odile Jacob, Paris, 1992.

The Forbidden Best-Sellers of Prerevolutionary France, W.W. Norton, New York, 1995. Translations into Italian, Portuguese, Swedish, Japanese, German, and Spanish.

The Corpus of Clandestine Literature in France, 1769-1789, W.W. Norton, New York, 1995.

Luz y contraluz de une historia antropologica, Editorial Biblos, Buenos Aires, 1995.

Denkende Wollust, Eichborn Verlag, Frankfurt-am-Main, 1996.

Démocratie/Democracy, a French-American series of 26 half-hour television broadcasts, edited and co-directed with Olivier Duhamel and broadcast on French educational television (La Cinquième-Arte) in 1998. Also published as a book, Démocratie, Éditions du Rocher, Monaco, 1998.

The Darnton Debate. Books and Revolution in The Eighteenth Century, Haydn Mason, ed., Voltaire Foundation, Oxford, 1998.

J.-P. Brissot, His Career and Correspondence (1779-1787), Voltaire Foundation, Oxford, 2001 (an electronic book available only on the Web.)

Poesie und Polizei. Öffentliche Meinung und Kommunikationsnetzwerke im Paris des 18. Jahrhunderts, Suhrkamp, Frankfurt-am-Main, 2002.

Pour les Lumières. Défense, illustration, méthode, Presses universitaires de Bordeaux, 2002.

El coloquio de los lectores. Ensayos sobre autores, manuscritos, editores y lectores Fonda de Cultura Económica, Mexico City, 2003.

Die Wissenschaft des Raubdrucks. Ein zentrales Element im Verlagswesen des 18. Jahrhunderts, Carl Friedrich von Siemens Stiftung, Munich, 2003.

George Washington's False Teeth. An Unconventional Guide to the Eighteenth Century, W. W. Norton, New York, 2003. Translations into German, Portuguese, Estonian, and Spanish.

Le Rayonnement d'une maison d'édition dans l'Europe des Lumières: la Société typographique de Neuchâtel 1769-1789 (co-directed with Michel Schlup), Éditions Gilles Attinger, Neuchâtel, 2005.

BIBLIOGRAPHIE CRITIQUE

The Darnton Debate: Books and Revolution in the Eighteenth Century. Edited by Haydn T. Mason. Oxford: Voltaire Foundation, 1998.

El coloquio de los lectores. Ensayos sobre autores, manuscritos, editores y lectores, Fondo de Cultura Económica, 2003.



E-BIBLIOTHÈQUE





DISCOURS DE RÉCEPTION (séance publique du 1er juin 1996)

Discours de Roland Mortier (PDF 76Ko)

Discours de Robert Darnton (PDF 80Ko)