Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


ACADÉMICIENS
Membres actuels
Membres décédés
Membres fondateurs
Tableau des successions

Composition


André Guyaux
Membre belge philologue
Élu le 5 avril 2014
Prédécesseur : Raymond Trousson
Fauteuil 30

BIOGRAPHIE

André Guyaux a fait ses études à l’Université de Bruxelles, où il a été l’élève d’Albert Henry, de Pierre Ruelle, de Roland Mortier, de Raymond Trousson. Après avoir enseigné aux universités de Tours et de Mulhouse, il est, depuis 1994, professeur de littérature française à l’université Paris-Sorbonne (devenue Sorbonne Université le 1er janvier 2018). Il y dirige le centre de recherche sur la littérature du XIXe siècle. Ses recherches sont principalement consacrées aux poètes du XIXe siècle.

Il est l’auteur d’une thèse sur les poèmes en prose de Rimbaud (Poétique du fragment. Essai sur les « Illuminations » de Rimbaud, À la Baconnière, 1985), d’une Bibliographie des « Illuminations » établie en collaboration avec Olivier Bivort (Champion-Slatkine, 1991) et d’un essai sur le même poète (Duplicités de Rimbaud, Champion-Slatkine, 1991). Il a dirigé un Cahier de L’Herne Rimbaud (1993) et établi l’édition des Œuvres complètes de Rimbaud à la Pléiade (2009, rééd. 2011, 2013, 2015, 2016, 2018). Il a assuré avec Hélène Dufour le commissariat de l’exposition du centenaire de la mort de Rimbaud au musée d’Orsay (octobre 1991-janvier 1992) : Rimbaud. Portraits, dessins, manuscrits.

André Guyaux s’est aussi intéressé à Baudelaire : Baudelaire. Un demi-siècle de lectures des « Fleurs du mal », 1855-1905 (Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007) ; La Querelle de la statue de Baudelaire, août-décembre 1892 (Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2007) ; édition de Fusées, Mon cœur mis à nu, La Belgique déshabillée, suivi d’Amœnitates Belgicæ (Gallimard, Folio, 1986, rééd. 1996) et de Fusées, Mon cœur mis à nu et autres fragments posthumes (Gallimard, Folio, 2016). Il est membre du comité de direction de la revue annuelle consacrée aux études baudelairiennes, L’Année Baudelaire.

Parmi les autres sujets auxquels il a consacré des cours, des séminaires et des publications, on peut signaler la « fortune » de l’art baroque en France, le patrimoine culturel français, l’histoire de la critique, les poètes méconnus du XIXe siècle, et des auteurs comme Sainte-Beuve (édition de Volupté, Folio, 1986), Bourget (édition des Essais de psychologie contemporaine, Gallimard, coll. Tel, 1993), et surtout Huysmans : en 1984, il a organisé un colloque sur l’auteur d’À rebours et en 1985, il lui a consacré, avec Pierre Brunel, un Cahier de L’Herne. Il dirige avec Pierre Jourde l’édition de Romans et nouvelles de Huysmans à la Bibliothèque de la Pléiade (à paraître à l’automne 2019) et prépare, avec Stéphane Guégan, une exposition sur Huysmans et l’art qui s’ouvrira au musée d’Orsay en décembre 2019. Il est vice-président de la Société J.-K. Huysmans, dont il dirige le Bulletin.

André Guyaux dirige deux collections, « Mémoire de la critique » et « Colloques de la Sorbonne » aux Presses de l’Université Paris-Sorbonne.  Il est membre du conseil scientifique de la fondation Malatesta et de l’Académie de Norvège.



BIBLIOGRAPHIE



E-BIBLIOTHÈQUE

Sainte-Beuve et la « Bohême littéraire ». Un épisode de la vie académique sous le Second Empire (PDF 63Kb)
Communication à la séance mensuelle du 13 septembre 2014



DISCOURS DE RÉCEPTION (séance publique du 16 mai 2015)

Discours de Jean-Baptiste Baronian (PDF 72Ko)

Discours d'André Guyaux (PDF 56Ko)