Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


PRIX
Liste des prix
Index par lauréat
Index par année

ACTUALITÉ
Lauréats de l'année
Prochaines attributions

Prix littéraires


Prix Franz de Wever 2007

Aurélia Jane Lee / Photo © Éd. Luce Wilquin

Aurélia Jane Lee : L'amour, ou juste à côté

Lauréate :

Aurelia Jane Lee pour son recueil de nouvelles L'amour, ou juste à côté (Éd. Luce Wilquin, 2007).

Jury :

Danielle Bajomée, Roland Beyen et Roger Foulon.

Extrait de l'argumentaire du jury :

Parmi les nombreux exergues de chansons anglo-saxonnes qui surplombent les neuf nouvelles de son premier recueil, il y en a une qui dit, sous la plume de Stan Nordenstam «You get what you want / When you just / Want what you get». Mais il faut en abattre, du chemin, pour arriver à ce stade où l'on n'obtient ce que l'on veut que lorsque l'on veut ce que l'on obtient. Or, les personnages d'Aurelia Jane Lee sont bien trop jeunes, le plus souvent à peine dégagés de l'enfance, pour atteindre ce niveau de sagesse.

Son premier roman avait fait sensation par son sens étonnant de la structure narrative presque géométrique. Dans ses nouvelles, elle rompait avec cette agilité technique, ou la dissimulait mieux, au profit de la peinture des sentiments de ses jeunes protagonistes, dont elle détaille la psychologie comme si elle était leur aînée, alors qu'elle est toujours leur contemporaine. «Rien ne lui échappe des jeux d'onde entre les êtres, souvent d'autant plus sensibles que le poids des ans ne les accable», a-t-on écrit lors de la parution de ce livre. Avec, au bout de ces petites histoires infiniment plus justes et bien écrites que les épais best-sellers d'Anna Gavalda, une sagesse dite en toute simplicité, comme celle-ci : «Valentine s'était toujours dit que le meilleur moyen de s'en sortir, quand on n'allait pas bien, c'était de s'intéresser aux problèmes des autres.»