Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


PRIX
Liste des prix
Index par lauréat
Index par année

ACTUALITÉ
Lauréats de l'année
Prochaines attributions

Prix littéraires


Prix Verdickt-Rijdams 2009

Philippe Cantraine

Philippe Cantraine : Le Gouverneur des coquillages

Lauréat :

Philippe Cantraine pour son roman Le Gouverneur des coquillages (Luce Wilquin, 2009).

Jury :

Georges-Henri Dumont, Roland Mortier, Georges Thinès.

Extrait de l'argumentaire du jury :

Le prix Verdickt-Rymans a une vocation que son jury s'efforce de respecter scrupuleusement, ce qu'il a illustré précédemment en couronnant aussi bien des romanciers, essayistes ou dramaturges soucieux de faire dialoguer science et littérature. Philippe Cantraine s'inscrit parfaitement dans cette démarche avec son premier roman, vaste par son ambition aussi bien que par sa dimension, Le Gouverneur des coquillages. Il aurait pu écrire une biographie, puisque son modèle, François Joseph, naturaliste et grand voyageur, a effectivement vécu au début du dix-neuvième siècle. Presque devenu — on était encore à l'époque des Pays-Bas Unis — gouverneur des Indes Orientales néerlandaises, il fut, au début de l'histoire de notre pays, professeur de biologie à l'Université de Gand. Il a senti, cependant, que cette figure, pour originale et singulière qu'elle soit, avait une sorte de dimension légendaire qui autorisait l'extrapolation romanesque. Et son livre a, de fait, du souffle et du panache, de même qu'il est le fruit d'une longue préparation à l'exercice du roman, que l'auteur, poète et nouvelliste jusqu'à présent, aborde ici pour la première fois. Mais le souci de bien restituer les ambitions intellectuelles et scientifiques de son personnage fait de son ouvrage aussi un bel exercice de vulgarisation scientifique de haut vol. Il avait dès lors sa place, et Roland Mortier, rapporteur du jury, y a particulièrement tenu, dans une lignée d'auteurs qui s'efforcent de dominer le délicat équilibre entre l'art et le savoir.

Autre prix de l'ARLLFB décerné à l'auteur :

Prix Émile Polak 1982 pour son recueil de poèmes Astérion.