Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


CATÉGORIES
Anthologies
Bibliographies
Carnets intimes
Cinéma
Correspondances
Essais littéraires
Nouvelles
Philologie et linguistique
Poésie
Romans
Théâtre

CATALOGUE
Recherche par auteur
Recherche par titre

NOUVEAUTÉS
Dernières parutions

COMMANDES
Libraires
Autres

Publications

Le mot-thème dans l'exégèse de Van Lerberghe
de Jean Guillaume

Jean Guillaume - Le mot-thème dans l'exégèse de Van Lerberghe

Genre : Essai
Format : 16,5 x 25,5 cm
Nombre de pages : 108 p.
Date de publication : 1959
Prix : 9,90 €

Lire un extrait

Il convient d'abord que nous justifiions, non plus dans l'abstrait, mais en fonction d'un récent procédé assez différent du nôtre, la méthode employée. En effet, au moment où nous rédigions notre étude sur le substantif (1953), M. Pierre Guiraud consacrait au vocabulaire symboliste une série de six fascicules précédés de normes explicatives. Tous les termes des oeuvres examinées sont relevés par P. Guiraud; les plus fréquents, mis à part les proclitiques, fourniront les mots-thèmes. Cependant ces derniers, comme tels, ne sont pas jugés assez expressifs. Aussi, prenant pour point de comparaison un ordre de fréquence établi sur l'examen de 1.200.000 formes censées refléter un état moyen de la langue, l'auteur ne retient-il comme mots-clés que ceux-là dont le rang varie davantage d'une liste à l'autre. Aucune interprétation n'est ensuite tentée.

On voit d'emblée les points de contact que présente avec notre méthode semblable travail. Il constitue en effet un effort parallèle au nôtre pour chercher dans la statistique un point de départ nouveau de l'exégèse. Le principe qui le meut est celui-là même auquel notre recherche s'est alimentée : importance de la critique interne, valeur reconnue aux mots, porteurs, comme tels, du secret d'un homme.

Sans doute, quelques différences séparent les deux systèmes : le recours à la comparaison dans la langue parlée. Toutefois il ne convient pas de creuser un fossé que dessineraient plutôt de simples détails. Car c'est dans le sillage, mais approfondi, du mot-thème que se situe le mot-clé. Chargé d'un principe d'intelligibilité nouveau, il présente moins une opposition qu'un complément à la notion du mot-thème; si l'on dépasse le cadre des appellations, on voit une réalité analogue couvrir les deux concepts, ici déterminée selon un processus simple, et là selon une voie complexe. — Par ailleurs, la désignation pratique des mots-clés ne présente pas d'écart notable, dans ses résultats, avec celle des mots-thèmes. Au témoignage de P. Guiraud, «cet écart peut être aussi positif que négatif, mais on a évidemment peu de chance de rencontrer un écart positif important dans l'analyse des 5o premiers mots qui sont en principe les mots recherchés par l'auteur et non évités par lui».

Table des matières

AVANT-PROPOS

Livre I : LE VERBE

INTRODUCTION

CHAPITRE 1: être et venir
A. être
B. venir

CHAPITRE II: Satan et Ève
A. Satan
1) Toi
2) inconnu
3) couronné
B. Ève
2) Position de je
a) nuit
b) rose
c) couronne
2) Identité de je
a) clans E
b) clans C
c) dans E et C

CONCLUSION

Livre II : L'ADJECTIF

INTRODUCTION

PRÉLIMINAIRES ET PLAN

CHAPITRE I : belle — triste
1) beau — triste
2) beau — (s') attrister
3) beauté triste
4) beauté — (s') attrister
Conclusion provisoire

CHAPITRE II : belle — frêle
1) beau — frêle
2) beauté — frêle
A) Amour — «femme»
B) beauté — calmes
a) beau — calme
b) beau — (le) calme
c) beauté — calme
d) beauté — (le) calme
C) beauté — douces
a) beau — doux
b) beau — douceur
c) beau — (s') adoucir
d) beauté — doux
e) beauté — douceur
f) beauté — (s') adoucir
Conclusion provisoire

CHAPITRE III : belle — blanche
1) beau — blanc
A) cygne — blanc
2) beauté — blanc
A) Amour — blanc
a) main — blanc
b) main — doux
Conclusion provisoire

CHAPITRE IV : belle - mourir
1) beau — mort
2) beau — mourir
3) beauté — mort
4) beauté — mourir
Conclusion provisoire

CONCLUSION

CONCLUSIONS GÉNÉRALES
I. LA MÉTHODE
II. L'EXÉGÈSE
A. Lignes directrices de l'inspiration
B. La trame de l'oeuvre

TABLE ABRÉGÉE DES POÈMES