Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


PRIX
Liste des prix
Index par lauréat
Index par année

ACTUALITÉ
Lauréats de l'année
Prochaines attributions

Prix littéraires


Prix Félix Denayer 2006

Véronique Bergen / Photo © Cassandre Sturbois

Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent

Lauréate :

Véronique Bergen pour son roman Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent (Denoël, 2006).

Jury : Jean-Baptiste Baronian, Georges-Henri Dumont et François Emmanuel.

Extrait de l'argumentaire du jury :

À partir du mystère de la disparition, en 1812, de l'héritier de la Maison de Bade et de l'arrivée inexpliquée à Nuremberg, en mai 1828, d'un jeune homme inconnu venu on ne savait d'où, Véronique Bergen aurait pu écrire un roman historique. C'est tout autre chose qu'elle a réalisé. En philosophe du langage autant qu'en romancière, elle donne la parole aux dramatis personae : Kaspar Hauser, aux prises avec «l'apprentissage tardif de nos catégories mentales»; sa mère Stéphanie de Beauharnais, épouse du Grand Duc de Bade; la machiavélique comtesse de H. à l'origine du complot; le nommé Feuerbach, le tuteur; l'assassin sur commande et même un cheval!

«C'est cette reconstitution polyphonique que je vous livre ici, écrit la narratrice, ma voix ne sourdant que dans les blancs qui séparent les chants. Sachez seulement que l'éclairage mutuel que s'apportent les voix visait à pénétrer ce que Goethe voyait comme le creuset de toutes les couleurs et ce que je perçois comme l'ombilic de l'existence : le rouge incandescent que rend possible tout ce qui est. Kaspar est ce qui, en nous, sommeille tant que nous faisons corps avec le monde…»

Le résultat est d'une inventivité et d'une beauté exceptionnelles.

Autre prix de l'ARLLFB décerné à l'auteur :

Prix Franz De Wever 1999 pour son essai Jean Genet entre mythe et réalité.