Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


PRIX
Liste des prix
Index par lauréat
Index par année

ACTUALITÉ
Lauréats de l'année
Prochaines attributions

Prix littéraires


Prix Jean Kobs 2008

Serge Meurant

Serge Meurant : Ici-bas

Lauréat :

Serge Meurant pour son recueil poétique Ici-bas (Le Cormier, 2006).

Jury :

André Goosse, Yves Namur, Jean Tordeur.

Extrait de l'argumentaire du jury :

Depuis la publication de son premier recueil Le sentiment étranger en 1970, jusqu'à ce dernier livre, Ici-bas, Serge Meurant aura toujours fait preuve d'une même démarche : des poèmes assez brefs et une quête permanente du dépouillement et du «déssaisissement» comme l'écrivait à son propos Pierre Chappuis dans La Nouvelle Revue Française. Il y a constamment chez ce poète une atmosphère particulière comme si nous étions dans un clair-obscur, un peu entre le proche et le lointain des choses, entre dit et non-dit.

Ici-bas témoigne de cette poésie du murmure, voire de l'effacement. «S'épanouir de lenteur» dit le début d'un poème : voilà comment la poésie de Serge Meurant procède en chacune de ses pages. Conscient de la précarité de toute chose, et de la légèreté de l'être qu'il ne tient pas pour insoutenable, parce qu'une sagesse très ancienne l'y a initié de longue date, il charge quelques mots d'être les fétus sur le cours du temps. Ses poèmes semblent fragiles, mais ils sont de l'ordre des roseaux qui ne se rompent pas.

Meurant est de ces poètes qui engagent le lecteur à une écoute à ras des mots, mais qui propulsent vers d'insoupçonnables contrées. On est proche d'une poésie orientale, où l'on frôle nécessairement la philosophie, une philosophie non référentielle, fondée sur l'expérience qui a infusé très longuement.