Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


CATÉGORIES
Anthologies
Bibliographies
Carnets intimes
Cinéma
Correspondances
Essais littéraires
Nouvelles
Philologie et linguistique
Poésie
Romans
Théâtre

CATALOGUE
Recherche par auteur
Recherche par titre

NOUVEAUTÉS
Dernières parutions
À paraître

COMMANDES
Libraires
Autres

Publications

Dernières parutions

Présence au monde. Essai sur la poétique de Georges Thinès | Valérie Catelain

L’œuvre de Georges Thinès est, intellectuellement, l’une des plus vastes et des plus originales à s’être développée à notre époque. Elle ne pouvait émaner que de cette personnalité singulière, nourrie de multiples cultures, scientifiques, artistiques et littéraires…

  Valérie Catelain : Présence au monde. Essai sur la poétique de Georges Thinès
   
Compagnons d’aventure. Chroniques de science-fiction, fantasy et fantastique (1988-2013) | Jacques Crickillon

C’est parce qu’ils posent, selon Jacques Crickillon, les vraies et fondamentales questions que les auteurs qui pratiquent la SF ou le fantastique à leur plus haut niveau d’exigence rejoignent, au sommet du panthéon littéraire, les plus grands écrivains de la littérature mondiale…

  Jacques Crickillon : Compagnons d’aventure. Chroniques de science-fiction, fantasy et fantastique (1988-2013)
   
J.-K. Huysmans et la Belgique | Gustave Vanwelkenhuyzen

Le grand retentissement d’un livre peut ressusciter quelquefois des personnalités et des phénomènes menacés par l’oubli. C’est l’effet que produisit, pour Joris-Karl Huysmans, sa présence prégnante dans le dernier roman de Michel Houellebecq…

  Gustave Vanwelkenhuyzen : J.-K. Huysmans et la Belgique (1935)
   


Parus récemment
Les Meubles | Marie-Thérèse Bodart

Dans la grande maison désolée où s’enferment les membres d’une famille, le passé pèse comme un maléfice. Les meubles et les animaux deviennent eux-mêmes hostiles, les morts et les vivants se mêlent en un délire inquiétant. La vérité paraît ici cachée…

L’Autre | Marie-Thérèse Bodart

L’Autre (1960), histoire imprégnée de mythologie païenne et d’occultisme, se déroule au coeur des Fagnes. En quête de la vraie figure du mal, l’auteur découvre qu’à force de vouloir percer les secrets de la nature, l’homme risque d’être confronté à une réalité terrifiante…

Les Roseaux noirs | Marie-Thérèse Bodart

Le drame de l’inceste habite ce premier roman sulfureux et violent, écrit par une toute jeune femme, que Charles Plisnier, dans sa préface, compare aux Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë. À cause de cette oeuvre jugée scandaleuse, Marie-Thérèse Bodart fut exclue avec fracas de l’École moyenne des filles de Verviers où elle était professeur d’histoire…

Le Prince de Ligne à l'Académie | Carlo Bronne, Gustave Charlier, Sophie Deroisin, Louis Dumont-Wilden, Simon Leys, Roland Mortier, Georges Sion, Marcel Thiry, Raymond Trousson

Curieusement, il est une phalange d’esprits qui sut mieux que toute autre prendre le prince de Ligne dans ses filets. C’est celle qui, née de la Société Littéraire de Bruxelles fondée par sa chère Marie-Thérèse d’Autriche, prit quelques années après le centenaire de sa mort la forme de l’Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique. Il y fut, dès les premiers temps de son existence, abondamment honoré, fêté et commenté par une cohorte d’admirateurs qui surent le sonder, le comprendre, le décrypter quelquefois…

Sur les chemins de la passion. Suzanne Lilar, Françoise Mallet-Joris, Elisabeth Badinter | Marie-France Guwy

Trois femmes se penchent sur un thème qui les a longtemps requises, la passion. Et une quatrième s’enquiert de ce qu’elles en ont écrit et, à la faveur de rencontres voulues ou fortuites, les interroge plus avant sur la question. C’est ainsi que s’est conçu et composé ce petit livre, dû à France Guwy, observatrice septentrionale (Flamande, elle a longtemps été chroniqueuse aux Pays-Bas) des lettres de langue française…

La Minute du bonheur et autres pages retrouvées | Camille Lemonnier

L'œuvre de Camille Lemonnier (1844-1913) est monumentale. Romans, nouvelles, mémoires, textes sur l'art : son apport à la littérature française du tournant du XIXe siècle est considérable et largement méconnu, peut-être parce que la France, qui l'avait fêté de son vivant, ne l'a pas suffisamment conservé dans son patrimoine littéraire…

Camille Lemonnier, maréchal des lettres | Philippe Roy

Camille Lemonnier (1844-1913), figure majeure des lettres belges, mais aussi écrivain de langue française de premier plan, n’est pas reconnu aujourd’hui à sa juste valeur. Il ne jouit pas de la même notoriété que Maeterlinck, ou Verhaeren, deux de ses amis les plus proches. Est-ce parce qu’il se voulait un auteur populaire, qu’il ne répugnait pas à s’adresser à un vaste public, qu’il était prodigue de ses talents au point de passer aux yeux de certains pour un polygraphe, ou parce que ses idées anticonformistes, qui lui valurent d’être traîné en justice, ne cadraient pas avec le conservatisme de son temps?…

Une paire de Molière(s) | Georges Lemaître

Les archives du chanoine et mathématicien Georges Lemaître, conservées sur le site de l’Université catholique de Louvain, recèlent de nombreux trésors en matière de recherche scientifique. Mais se trouvent dans ce corpus deux ou trois pièces rares, dont le contenu étonne. Ainsi peut-on classer au rang des curiosités les notes manuscrites au sujet de la paternité des œuvres de Molière, derrière lequel le cosmologiste voulait voir rien moins que Louis XIV…