Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique
ContactPlan du siteLiens WebPhotographiesActualité

OrganisationCompositionFonds national de la littératurePrix littéraires
PublicationsLe BulletinE-Bibliothèque

 


CATÉGORIES
Anthologies
Bibliographies
Carnets intimes
Cinéma
Correspondances
Essais littéraires
Nouvelles
Philologie et linguistique
Poésie
Romans
Théâtre

CATALOGUE
Recherche par auteur
Recherche par titre

NOUVEAUTÉS
Dernières parutions

COMMANDES
Libraires
Autres

Publications

Ripple-marks (1976)
de Jean Muno

Jean Muno : Ripple-marks

Genre : Roman
Éditeur : en coédition avec SAMSA
Collection : Roman
Format : 14 X 20,5 cm
Nombre de pages : 206 p. 
Date de publication : 2017
ISBN : 978-2-87593-075-0
Prix : 18,00 €
Préface de Jacques De Decker

À propos du livre

Ripple-marks (1976) est peut-être le plus grave des livres de Muno. C’est sans doute pour cela qu’il est le plus « farce ». Son narrateur fétiche s’y retrouve, un petit homme effacé et triste, si proche des chapeaux melons de Magritte ou des longs manteaux de Folon, un monsieur qui prend tout naturellement la couleur grisaille, même face à une plage ensoleillée. C’est que le « je » de Ripple-marks (l’auteur s’identifie à lui sans mystère, le désignant ironiquement par « Muno ou l’aventure ») est en vacances et, par la même occasion, en vacance de tout. Il est face à la mer, c’est-à-dire, comme chacun de nous, face à la mort, mais se garde bien de faire un pas de plus. Il reste aux confins, sur la terrasse d’un appartement de villégiature et, de là-haut, en posture de guetteur, observe la plage, où se tracent les rides dans le sable, comme ses propres lignes sur le papier.